Actualités et presse

PHARMACIE LAFAYETTE® joue pleinement la carte du low cost

Le site d'information touslesbudgets.com, proposé par la société de crédit de consommation Cetelem, a diffusé le 30 septembre 2014 un article consacré aux pharmacies françaises ayant choisi de favoriser l'accès à la santé pour tous.

Rédigé par Benjamin Hay, découvrez ci-dessous des extraits importants de l'article :

L'auteur explique que les Français restent de gros consommateurs de médicaments, avec 48 boîtes par an en moyenne, malgré un climat économique qui les pousse parfois à rogner sur leur budget santé. Un renoncement aux soins que certaines pharmacies entendent contrer en jouant pleinement la carte du « low cost ».

Parmi elles, les soixante-et-une pharmacies Lafayette du nom du réseau fondé à Toulouse en 2005 sont évoqués. La parole est donnée à Hervé Jouves, Directeur Général de Lafayette Conseil, qui explique le concept : « Nous proposons du low-cost moderne, avec un triptyque prix-choix-compétences basé sur une approche de prix bas toute l’année ».

L'article souligne que, selon les observateurs, les pharmacies Lafayette -comme les quelques autres officines à bas prix de France- proposent des prix jusqu'à 30% inférieurs aux enseignes traditionnelles. Des prix bas « qui ne poussent pas à la consommation mais permettent simplement au client de prendre ce dont il a besoin », tempère M. Jouves.

Un sondage BVA réalisé pour Cetelem détermine qu'une personne interrogée sur cinq (18%) déclare ne pas acheter de médicaments alors que son état le nécessite. Il est à noter que cette proportion atteint 32% chez les 18-24 ans et 36% chez les revenus faibles. Lafayette Conseil ne peut qu'abonder dans ce sens : « Tout ce que prescrit le médecin n'est pas remboursé, donc certaines personnes font l'impasse sur les produits d'ordonnance. Si les prix des médicaments non remboursés étaient plus bas, il y aurait moins de renoncement. » L'étiquette « low cost » de Lafayette est conforté par un certain succès puisque ses officines accueillaient « en moyenne 700 personnes par jour, contre 80 en moyenne pour une pharmacie classique » l'an dernier, selon Hervé Jouves.

Outre le prix, le réseau mise également sur un grand choix de références, évalué à plus de 15 000, et envisage d'atteindre les cent pharmacies à fin 2015. « Une pharmacie traditionnelle fait 80% de son chiffre d'affaires sur les médicaments contre 33% chez nous, car on développe beaucoup plus l’OTC (produits derrière le comptoir) et la parapharmacie, tout en délivrant autant de médicaments que les autres », explique Hervé Jouves.

 

Accéder à l'article de touslesbudgets.com

Découvrez les services Pharmacie Lafayette®